Ardèche Verte

20 juin 2016 - 22:40

Ardèche Verte : La vallée de la Cance à vélo 9 juin 2016  par Grégory ROHART 0

Pour voir le film copier le lien :

http://www.i-voyages.net/ardeche-verte-la-vallee-de-la-cance-a-velo/



Située dans le nord de l’Ardèche, l’Ardèche Verte est le paradis du vélo : cyclo comme VTT. Au départ de la petite ville d’Annonay, j’ai eu la chance de découvrir un parcours à vélo tout à fait magnifique : l’itinéraire de la vallée de la Cance. Découvrez la vidéo du parcours en cliquant sur l’image ci-dessous.

 

Petites routes et villages médiévaux autour d’Annonay

Me voilà parti pour une quarantaine de kilomètres en compagnie de Robert Hérelier, le Président des Cyclotouristes annonéens et de Guy, un membre du club. Nous sortons d’Annonay. Première halte sympa au village de Saint-Cyr à l’Eglise tout à fait unique de par son toit coloré rénové en 1925 même si l’édifice date du XIIIe siècle. On serpente dans les ruelles étroites du village puis on rejoint le village tout en pierre de Thorrenc sans croiser une seule voiture. Quel délice ce village médiéval dominé par son château !

Thorrenc

La trace GPS de l’itinéraire, téléchargeable sur le site de l’Ardèche Grand Air, prévoit de monter à Talencieux par une route bien raide. Je ne sais pas si c’est pour me préserver mais Robert m’a fait contourner la pente par le village de Saint-Etienne-de-Valoux avant de rejoindre les bords du Rhône pour quelques kilomètres sur la départementale. L’occasion de mettre un coup de pédale et de dépasser les 40 km/heure.

Ardèche Grand Air à vélo

La vallée de la Cance à vélo

Puis, nous entrons dans le top du top pour un cycliste : la vallée de la Cance. Durant les quelque 25 kilomètres qui séparent le Rhône d’Annonay, le cycliste se croit seul au monde. Pas de voiture, ni aucun bruit si ce n’est la rivière qui coule en contrebas des gorges. Nous passons un pont médiéval, une vraie carte postale et faisons une halte plus loin sur la route pour découvrir un second pont qui enjambe la Cance : le pont suspendu de Moulin sur Cance. Il a été construit entre 1863 et 1865 selon la technique de Marc Seguin en suspendant un tablier en bois par des faisceaux de fils de fer doux parallèles et ligaturés. Rien que pour la vue le site mérite le détour. Plus loin, nouvelle claque en découvrant la Roche Péréandre. Ce monolithe vertical de 39 mètres de haut et de 78 mètres de circonférence à sa base est apprécié des grimpeurs. Esthétiquement, il est parfait.

Vallée de la Cance

Ce n’est donc pas un hasard si la vallée de la Cance va prochainement être reliée à la Via Fluvia, une véloroute encore en aménagement qui relie la vallée du Rhône à la Loire.

La quarantaine de kilomètres sur ces routes pittoresques est passée si vite. Les alentours d’Annonay offrent bien d’autres possibilités de randonnée à vélo. Dans les jours qui suivent, je poursuis ma découverte de l’Ardèche Verte en VTT et en vélo électrique.

Commentaires